La poterie vous intéresse ? Revisitez tout le savoir-faire des habitants du Pays du Soleil-Levant en réalisant des objets Raku. Terre cuite, chamotte, sable et feu, ces éléments œuvreront ensemble pour reproduire la technique de poterie emblématique du Japon.

Le Raku : une origine japonaise

Poterie en raku
Poterie en raku Chrysanthème Akoda via www.raku-yaki.or.jp

Partons pour une petite virée dans l’histoire. La technique du Raku a vu le jour au Japon vers la moitié du XVIe siècle. Elle était inscrite dans la pratique de la philosophie zen où chacun devait concevoir et inaugurer un bol personnel lors de la Cérémonie du thé. Cette technique de poterie a dépassé les frontières du Japon pour s’inviter en Europe et aux États-Unis dans les années 1900. Séduits par l’originalité de la technique du Raku, les occidentaux se sont appropriés de cette forme d’art pour y apporter une touche contemporaine. Aujourd’hui, les céramistes, comme Nadine Urvoaz, réinventent cette technique de poterie pour différentes sortes de pièces Raku, des plus simples aux plus sophistiquées, comme cette poule, par exemple.

Comment faire du Raku ? La cuisson : toute la technique

En Raku, tout est dans la cuisson. Après le modelage à la main de la pièce, la méthode classique d’une cuisson céramique suggère une lente exposition à la montée et à la descente de température. A contrario, le Raku s’apprête en 1 h 30 grand maximum et on n’a nul besoin d’attendre que le four refroidisse avant de sortir la pièce. Celle-ci est aussitôt immergée ou enduite de sciure ou d’autres matières organiques inflammables afin de réduire l’apport en oxygène. C’est là que la magie opère : le manque d’oxygène conduit à des changements de couleur, le choc thermique à une déformation de la structure, l’excès de carbone générant des rainures insoupçonnées. Au bout d’un nettoyage à l’abrasif, la poterie se dresse dans toute sa splendeur. La promesse d’une surprise à chaque fournée, c’est ce que réserve cette technique de poterie très prisée par les amateurs d’art classique et contemporain.